QU’EST-CE QUE L’OSTEOPATHIE ?

L’ostéopathie ? J’en ai déjà entendu parler ! Mais qu’est-ce que c’est exactement?

L’ostéopathie est une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité pouvant affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. C’est assez clair ? Non, nous sommes d’accord !

En quelques mots simples, l’ostéopathie est une thérapie manuelle.

Manuelle ? Oui, ni médicaments, ni instruments. L’ostéopathe n’utilise que ses mains pour vous soigner.

Mais que fait-il avec ses mains ? Disposant de connaissances approfondies en anatomie et physiologie, il détermine les tensions et blocages du corps et redonne de la mobilité à toute structure qui en a perdu. Il peut s’agir d’une articulation, d’un muscle, d’un ligament, d’un organe, d’un viscère…

 

Quels sont les champs d’action de l’ostéopathie?

L’ostéopathie traite de nombreux troubles :

  • traumatismes : tendinite, entorse, fracture, luxation, choc, chute, accident de voiture, « coup du lapin »…
  • mal de dos : blocages, cervicalgie, torticolis, dorsalgie, lombalgie, sciatique, douleurs de sacrum ou de coccyx…
  • douleurs de crâne ou de la face: mal de tête, migraine, névralgie d’Arnold, névralgie du trijumeau, névralgie faciale…
  • douleurs de thorax : douleurs de côte, névralgie intercostale, respiration difficile, asthme…
  • douleurs des membres : problèmes de circulation, jambes lourdes, cruralgie, sciatique névralgie cervico-brachiale, périarthrites de l’épaule, syndrome du canal carpien, arthrose…
  • troubles du transit : ballonnements, diarrhées, constipation, acidité gastrique, digestion difficile…
  • troubles O.R.L. : rhinite, sinusite, otite, bourdonnements, acouphènes…
  • troubles du sommeil : insomnie, cauchemars…
  • santé mentale : fatigue, stress, anxiété, angoisses, troubles du comportement alimentaire, pipi au lit…
  • troubles gynécologiques : règles douloureuses, douleurs pelviennes, infertilité inexpliquée…
  • ostéopathie et orthodontie : craquements de la mâchoire, blocage, douleurs aux tempes, problèmes de mastication ou de déglutition, adaptation à un appareil dentaire, chirurgie dentaire…
  • cicatrices douloureuses

 

Est-ce qu’il faut voir l’ostéopathe que si on a mal ?

Et non ! A titre préventif, l’ostéopathe peut corriger les dysfonctionnements du corps avant qu’apparaissent les premiers symptômes. C’est pour cette raison que l’on vous conseille d’aller voir votre thérapeute une fois par an afin d’effectuer un bilan et préserver ainsi votre capital santé.

Comme le dit le dicton : « Mieux vaut prévenir que guérir ».

 

Comment se déroule une consultation ?

Elle se déroule en trois étapes :

  • L’interrogatoire, phase durant laquelle l’ostéopathe prend connaissance de l’histoire personnelle et médicale du patient afin de déterminer précisément les indications et les contre-indications de sa thérapie.

Pensez à apporter tous vos examens d’imagerie (radiographies, IRM, scanners, échographies…) et bilans biologiques récents.

  • Les tests palpatoires qui vont orienter l’ostéopathe vers le diagnostic.

Lors de l’interrogatoire ou pendant l’exécution des tests, l’ostéopathe peut s’apercevoir que votre pathologie ne relève pas de ses compétences. Dans ce cas, il vous orientera vers un spécialiste le plus à même de vous prendre en charge (médecin traitant, urgences).

  • Et enfin, la phase de traitement : l’ostéopathe choisit les techniques les mieux adaptées et les plus confortables pour chaque patient, en fonction de son âge, sa morphologie et la zone du corps à corriger.

 

Je n’ai jamais consulté un ostéopathe, faut-il se dévêtir ?

Oui mais pas totalement ! Il vous sera demandé de vous mettre en sous-vêtements même si vous consultez pour une douleur de cheville ou de poignet. Vous trouvez ça curieux ? L’ostéopathe aime analyser votre grain de peau ainsi que vos cicatrices ou encore vos varices, autant d’éléments qui peuvent donner des indices sur votre état de santé.

Un conseil : privilégiez les sous-vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise.

 

Je n’aime pas qu’on me fasse craquer !

Pas de panique ! Votre thérapeute est tout à fait en mesure d’adapter son traitement à vos attentes.

Si vous ne souhaitez pas qu’on vous fasse craquer, on ne vous fera pas craquer. N’hésitez pas à nous faire part de vos appréhensions. Nous sommes à votre écoute.

Publicités